En attendant le redémarrage…

Le live de ce soir a été retardé à cause de Microsoft.

Oui, car non content de fournir des systèmes d’exploitation qui développent des problèmes de façon aléatoire et spontanée, non content de fabriquer des consoles de jeu à la fonctionnalité sporadique, non content encore d’offrir des services en ligne d’une vulnérabilité désarmante, Microsoft en plus décide de quand je peux utiliser mon ordinateur.

Ce soir, j’allume l’ordi et j’ai la chance de ne pas avoir le bogue du “Group Policy Client” défectueux qui empêche mon Google Chrome de démarrer. Remerciant ma bonne étoile, je prépare toutes mes fenêtres pour streamer quand un beau petit rectangle bleu apparaît à l’écran. Je ne me souviens plus du texte exact mais, sommairement, j’ai deux choix: soit mon ordi redémarre maintenant pour faire des mises à jour, soit il redémarre à 19h51, quand j’aurai déjà commencé à streamer.

Pas de question comme “Voulez-vous procéder aux mises à jour maintenant?” ou “Souhaitez-vous qu’on vous avise plus tard que vous avez des mises à jour disponibles?”

Non, Microsoft DÉCIDE quand vous vous taperez ses foutues mises à jour sur VOTRE ordi, PAS VOUS.

Il y a quelques années, c’est avec beaucoup d’appréhension que je me suis converti à Apple pour des raisons professionnelles. Cependant, j’ai apprivoisé la philosophie de leurs produits très rapidement et j’ai été enchanté par la relation-client qu’il entretiennent avec les consommateurs de leur marque. J’ai ainsi évité le pire de Windows 8, passant sans douleur de Windows 7 à OS X.

Quand j’ai voulu devenir plus sérieux dans le streaming, je me suis rendu compte que je devrais retourner à Microsoft parce que les outils les plus appropriés pour ce que je voulais faire ne fonctionnaient pleinement que sous Windows. J’ai donc pris mon courage à deux mains et je me suis racheté un PC doté de Windows 10.

Après à peine deux semaines d’utilisation, mon ordinateur présentait déjà un problème. Deux semaines. Je répète:

DEUX FUCKING SEMAINES.

Et ce n’est pas parce que je l’ai utilisé à mauvais escient. J’ai le strict minimum des logiciels nécessaires pour streamer installés (je n’ai même pas Office, c’est tout dire), j’ai un bon antivirus et je ne surfe pratiquement pas le web avec. L’ordinateur ne fait que rouler Google Chrome pour Twitch et OBS.

Rien d’autre.

Et pourtant Windows trouve le moyen de foirer. Malgré l’utilisation MINIMALE que je fais de l’ordi, il développe par lui-même des problèmes, problèmes pour lesquels je dois parcourir forums et vidéos pour les régler, et consulter moults amis mieux ferrés que moi en informatique.

Bref, j’ai retrouvé mon statut de victime de l’informatique que j’avais quitté en optant plutôt pour un Mac. Encore une fois, je me trouve à la merci d’une technologie qui parfois fonctionne, parfois ne fonctionne pas et ne m’en dit pas toujours la raison.

Et ça ne sert à rien de me dire que je devrais m’investir un peu plus pour mieux connaître Windows. C’est un ordinateur de table tout ce qu’il y a de plus ordinaire avec un système d’exploitation et pas grand chose d’autre. Avec des pubs qui montrent des petites familles lambdas en train d’utiliser leur produits, ils sont pas foutus de les faire plus simples?

Et ça ne sert à rien d’insinuer que je suis peut-être pas assez intelligent pour me servir de Windows. Si Microsoft est incapable de produire un système d’exploitation qui ne nécessite pas des connaissances avancées en déboggage informatique, c’est leur problème et pas le mien. Quand on se pique d’être une marque vendable au plus grand nombre, on doit accepter le fardeau d’être accessible, pas refourguer l’obligation de palier au système foireux sur le dos des utilisateurs.

Et – SURTOUT – n’osez pas me chanter la comptine habituelle: “c’est normal qu’une technologie aussi complexe ait ses problèmes de temps en temps.” C’est une chose d’endurer l’incompétence incarnée d’une compagnie suffisante comme Microsoft, mais c’est fracasser toutes les limites de l’indignité d’aller jusqu’à s’avilir en faisant leur apologie.

Microsoft n’a pas besoin de notre compréhension ou de notre tolérance. C’est une compagnie qui a imposé un quasi-monopole par la force de son marketing, au point d’apparaître au commun des mortels comme l’unique option dans le paysage informatique et – pire encore – comme le seul partenaire possible pour bien des développeurs logiciels. Ils s’enrichissent déjà bien assez grâce à l’apathie du grand public pour se consoler des quelques critiques qui peuvent leur être adressées.

Microsoft est une compagnie qui n’a de cure de votre opinion, qui se fout royalement que vous soyez satisfait ou non, qui n’en a rien à cirer qu’on les insulte. Pire encore: Microsoft n’a que faire de vendre de bons produits parce qu’il y a toute une armée de critiques et d’analystes à sa solde pour affirmer qu’ils le sont.

Oh et ce billet? Ces plus de 800 mots bien comptés? Je les ai écrits le temps que Windows fasse ses mises à jour. Sur un Mac qui ne m’a jamais laissé tomber. Dont les dernières mises à jour ont été effectuées à MA convenance.

Va te faire foutre, Microsoft.

Advertisements

3 thoughts on “En attendant le redémarrage…

  1. Il m’est arrivé la même chose côté mise à jour le 1er mars … c’est ridicule, avant win10 ont pouvais choisir quand procédé à nos mises à jours … RIDICULE. Par contre pour tes erreurs clients etc… moi le miens j’ai dû le faire remonter par le charmant Tigidou, streamer en plus il savait exatement quoi faire… Endure pas ça moi à ta place je serais retourné au magasin. J’ai eu une histoire du genre à l’époque vista et mon ordinateur a implosé dans ma face! …

    J’aime

    1. Le plus frustrant dans tout ça, c’est la perte de contrôle à plusieurs niveaux. Premier niveau: je ne décide pas de ce que je veux faire de mon ordinateur quand je le veux. Deuxième niveau: tout problème te force à « étudier » ou à t’en remettre à un spécialiste. Troisième niveau: hors de Windows, point de salut; les développeurs codent pour Windows en premier, ensuite pour les autres systèmes d’exploitation, peut-être. Ce ne sont que contraintes par-dessus contraintes. En ce sens, Microsoft représente à mes yeux, l’incarnation d’un futur dystopique dans lequel la technologie nous asservit au lieu de nous libérer.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s